Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 13:58

Bibliographie:

 

Stalingrad, la bataille au bord du gouffre, de Jean Lopez, Economica, 2008.

 

 

 

 

 

 

I. L'Axe en échec.

 

1°) Stalingrad, le tombeau de l'armée allemande.

 

a°) Le Plan Bleu: Hitler veut le pétrole de la Caspienne.

 

Après l'échec devant Moscou, en décembre 1941, les allemands pansaient leurs plaies pour la nouvelle offensive d'été censée achever l'armée rouge.

Le nouveau plan, nommé plan Bleu, avait pour objectif le Caucase, zone pétrolière autour de Bakou, qui aurait permis aux allemands de confisquer une grande partie du pétrole soviétique à l'armée rouge.

 

caucase.JPG

 

b°) Stalingrad, ville stratégique entre le Don et la Volga.

 

Le contrôle de la ville de Stalingrad, sur la Volga, qui contrôle l'entrée dans le Caucase est primordial, pour assurer les arrières des armées allemandes qui vont descendre vers Bakou.

Alors que le Groupe d'Armées A, commandé par le général List, descend vers le Caucase, avec comme objecif de prendre la zone pétrolière de Bakou (Opération Edelweiss), le Gourpe d'Armées B, guidé par von Weichs, se dirige vers la Volga pour investir la ville de Stalingrad (Opération Fischreiher). En courrant deux lièvres à la fois, Hitler n'en n'aura aucun des deux !

La première partie de la campagne se passa bien, et, en septembre, la 6eme armée de von Paulus entre dans les faubourgs de Stalingrad. La prise de la ville semble imminente, mais le 19 novembre 1942, le maréchal Joukov, chef des armées soviétiques, déclencha l'opération Uranus, pour encercler les forces allemandes dans la cité de Staline. Les armées roumaines, hongroises et italiennes, qui gardaient les flancs de la 6eme armée allemande, totalement sous-équipées, se firent écraser par l'armée rouge et l'encerclement de la ville fut effectif.

 

stalingrad.jpg

 

Malgré tous les efforts pour libérer la 6eme armée, le 2 février 1943, le Maréchal von Paulus capitula,

 

paulus2.jpg

 

envoyant en captivité plus de 90 000 soldats allemands. Stalingrad sonna le tocsin pour la Wehrmacht, qui après cette défaite historique, ne fit que reculer, sur le front russe.

 

2°) La fin de l'Axe en Afrique.

 

a°) El Alamein, la première défaite des armées allemandes.

 

Alors que l'Afrika Korps du général Rommel, le "renard du désert", avait pris la cité de Tobrouk, le 20 juin, cité portuaire stratégique vitale pour envahir l'Egypte,

 

rommel.jpg

 

qui valut d'ailleurs à son vainqueur le titre de "Maréchal", délivré par Hitler dès le 22 juin, les forces allemandes épuisées et en infériorité numérique sont arrêtées à El Alamein, par l'armée anglaise du général Montgomery, en novembre 1942.

 

 

 

 

Malgré le refus d'Hitler, le repli des allemands est inévitable, la force blindée teutonne ayant été détruite et l'Afrika Korps ne disposait plus que d'une centaine de chars italiens M13/40 de la division Ariete, totalement dépassés, pour s'opposer aux 600 chars britanniques.

 

b°) Opération Torch, le débarquement allié en Afrique du Nord.

 

Alors qu'en Egypte, à El Alamein, Rommel subissait la loi des anglais, le 20 novembre 1942, une armada alliée se présentait face aux côtes algériennes et marocaines, débarquant 100 000 hommes et investissant Alger.

Les forces de l'Axe, en déroute en Egypte, vont se replier sur la Tunisie, et tiendront jusqu'en mai 1943.

Torch, opération désirée par Churchill, allait mettre à mal l'Italie mussolinienne, qui allait perdre ses possessions africaines et qui fera de l'Afrique du Nord, la base de lancement de la future invasion de l'Italie, en juillet 1943.

 

3°) Midway, le chant du cygne de l'aéronavale japonaise.

 

Depuis l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, le 7 décembre 1941, les nippons étaient allés de victoires en victoires, annexant l'Indonésie et son pétrole, la Birmanie, porte des Indes, et la Malaisie, avec la prise de Singapour, le 15 février 1942.

 

singapour-map.gif

 

Avec la prise de la Birmanie et de Singapour, c'est l'Inde, "joyau de la couronne britannique" qui est menacé.

Après une bataille aéronavale dans la mer de Corail, en mai 1942, qui s'était terminé par un match nul entre japonais et américains, chacun perdant un porte-avions, l'amiral Yamamoto, chef de la marine impériale, veut provoquer les américains pour détruire le reste de leur flotte.

C'est à Midway, dans le Pacifique, du 4 au 6 juin 1942, que les japonais vont provoquer une bataille entre porte-avions.

 

midway-battle.jpg

 

L'issue de la bataille sera catastrophique pour la flotte japonaise, qui perdra 4 porte-avions contre un aux américains. Après Midway, les japonais se mettront en position défensive et laisseront désormais, l'initiative stratégique aux alliés.

 

II. Résistance et répression.

 

1°) La solution finale.

 

C'est en janvier 1942, avec l'afflux des populations juives d'URSS, que les nazis planifieront la "solution finale" du problème juif,  lors de la Conférence de Wannsee, présidé par les SS Reinhard Heydrich, chef de l'Office central de la sécurité du Reich, et Adolf Eichmann. Le gazage de millions de juifs, dans les camps d'extermination va alors commencer, notamment à Auschwitz-Birkenau.

 

Auschwitz-birkenau-main_track.jpg

 

En France, la rafle du Vel d'Hiv, en juillet 1942, organisée par la police vichyste, allait envoyer 13 152 juifs français à la mort, dans les camps d'extermination allemands. Pétain, en nommant Pierre Laval comme chef du gouvernement, en avril 1942, avait choisi la voie d'une collaboration avec les allemands plus poussée.

 

2°) La montée des résistances à l'occupant.

 

C'est après l'invasion de l'URSS, le 22 juin 1941, que les communistes français entrent en résistance contre l'occupant allemand.

C'est en janvier 1942, que Jean Moulin est parachuté en France,

 

jean-moulin.jpg

 

pour réunifier les mouvements de résistance sous la houlette du Général de Gaulle.

Mais la résistance française va se raidir et s'amplifier à cause de la nouvelle politique allemande pour la main d'oeuvre. En effet, pour faire marcher leur industrie de guerre, les nazis ont besoin de travailleurs. Fritz Sauckel est chargé par Hitler de mobiliser la main d'oeuvre européenne par n'importe quel moyen. Le 4 septembre 1942, Vichy institue le Servcice du Travail Obligatoire, obligeant chaque jeune français à aller travailler dans le Reich, au service de l'industrie de guerre allemande. En décembre 1942, l'objectif de 250000 travailleurs français en Allemagne est atteint. Mais le STO renforcera surtout les maquis, avec des jeunes français refusant le départ dans le Reich.


En Russie, le mouvement des partisans s'est amplifié, malgré la répression allemande.

En Yougoslavie, fin 1942, ce n'est pas moins de 7 divisions allemandes et de 18 divisions italiennes qui sont chargées de lutter contre les partisans de Tito.

 

 

3°) La guerre industrielle.

 

a°) Le Victory Program.

 

L'entrée en guerre des USA, avec sa puissance industrielle, va faire pencher la balance du côté allié. Si, dans le passé, avec la loi prêt-Bail, les USA avaient déjà ravitaillé les anglais et les soviétiques, avec l'entrée dans le conflit, l'industrie américaine va rapidement atteindre une production colossale.

Avec le Victory Program, annoncé par le président Roosevelt, en janvier 1942, les USA vont devenir un véritable "arsenal pour les démocraties".

C'est bien les chars Sherman M4 et Grant, qui seront les chevilles ouvrières de la victoire de Montgomery sur l'Afrika Korps de Rommel, en novembre 1942.

Ce sont les Liberty Ship, cargos construits dans les arsenaux américains, qui permettront, entre autres, de remplacer le tonnage coulé par les sous-marins allemands, dans l'Atlantique.

Toutes les divisions américaines qui débarqueront en Afrique du Nord, en novembre 1942, seront toutes motorisées, ce qui changera profondément le visage de la guerre.

De même, l'US Air Force deviendra une machine redoutable, puisqu'en une année, de décembre 1941 à décembre 1942, elle passera de 12 000 et 33 000 avions de tous types, ce qui en faisait la premiere armée aérienne du monde. Elle dispose surtout de bombardiers lourds, avec les B-17, qui n'avaient pas d'équivalent dans les forces de l'Axe.

 

production-americaine-ww-II-guerre-mondiale.JPG

 

Dans le Pacifique, la supériorité navale américaine, après 1942, deviendra écrasante. De 4 porte-avions en 1941, à 95 en 1945, la marine US surclassera totalement une marine nippone qui alignera, dans le meilleur des cas, 15 porte-avions.

 

b°) L'effort industriel soviétique.

 

En URSS, malgré les énormes pertes de l'année 1941, sous l'action de Voznessenski, l'industrie soviétique va produire plus d'armements que les allemands. En 1942, les soviétiques réussirent à produire plus de 12 661 T-34, char moyen qui surclassait ses homologues allemands.

 

production-sovietique-ww-II-war-copie-1.JPG

 


 

c°) Une industrie allemande inadaptée à une guerre mondiale.

 

L'industrie allemande n'était pas formatée pour un conflit mondial. La production d'avions et de chars restait très inférieure à la production alliée. En janvier 1942, Albert Speer, l'architecte d'Hitler,

 

Albert_Speer_Neurenberg.JPG

 

prend la tête du Ministère du Reich pour l'Armement et les Munitions, en janvier 1942. Sous son action, le production de guerre va s'envoler.

 

production-allemande-guerre-ww-II.JPG

 

Mais malgré cette augmentation substantielle de la production de guerre, faite, entre autres, par la main d'oeuvre concentrationnaire et par le biais du Service du Travail Obligatoire, imposé en Europe de l'Ouest, par Fritz Sauckel, en mai 1942, la production de guerre allemande restera nettement inférieure à celle des alliés, ce qui, à terme, signifiera une défaite inéluctable !

 

d°) La Bataille de l'Atlantique.

 

Dans cette lutte pour annihiler l'adversaire, l'année 1942 sera l'apogée pour les sous-marins allemands qui couleront, 8 245 000 tonnes de bateaux alliés. Les U-Boot, commandés par l'amiral Karl Doenitz, agissent en meute, et exploitent les failles du dispositif de protection allié. Mais la puissance américaine commence à produire massivement des Liberty Ship, qui remplacent le tonnage coulé par les allemands.

 

tonnage-allie-coule.JPG

(*en milliers, **unités). Source: wikipedia.

 

L'Angleterre, un moment en danger, puisque le tonnage de bateaux coulés n'était pas remplacé, sera sauvée par l'industrie américaine. Puisque si le tonnage coulé en 1942 est le plus haut de la guerre, les alliés construiront de plus en plus de cargos.

 

Conclusion:

 

L'année 1942 est un tournant de la guerre car celle-ci devient mondiale, avec l'entrée dans le conflit des USA, et les industries de guerre deviennent essentielles pour vaincre. Or, les industries américaine, soviétique et anglaise produiront beaucoup plus que les industries allemande, italienne et japonaise, ce qui donnera bientôt un avantage décisif aux alliés.

 

Testez-vous en répondant à ce QUIZZ.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires