Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 08:12

Syrie.png

(Source: wikipedia)

 

La Syrie actuelle n'épouse pas la géographie de la "Grande-Syrie", qui comprenait le Liban, la Jordanie, Israël, la Palestine et une petite partie de la Turquie actuelle.

Le territoire syrien fut toujours stratégique, car il est l'interface (=le lien) entre l'Afrique et le Moyen-Orient asiatique et fut disputé, tout au long de son histoire, par des puissances concurrentes. De plus, sa proximité avec l'Egypte, grenier à blé durant l'Antiquité, en faisait une zone importante, dont le contrôle permettait  d'accéder ou de protéger l'antique terre des pharaons 

Elle fut aussi une territoire qui vit l'urbanisation émerger et concentra le premier royaume chrétien.

 

I. Des phéniciens aux romains.

 

1°) Alep et Damas, deux des villes les plus anciennes du monde.

 

L'urbanisation est apparue en Syrie au IVeme millénaire avant J.C., juste après l'apparition du phénomène, en basse-Mésopotamie (L'Irak aujourd'hui), qui vit la naissance de la cité d'Uruk, sur l'Euphrate. Alep et Damas sont habitées depuis près de 5000 ans !!

 

2°) Les phéniciens, peuple de commerçants méditerranéens.

 

La Phénicie correspond au Liban actuel, à une partie de la Syrie et de la Palestine. C'est un peuple de navigateurs et de commerçants qui vont créer des cités sur tout le pourtour méditerranéen, comme la célèbre Carthage, au 9eme siècle avant JC (aujourd'hui Tunis). Contrairement aux grecs, les phéniciens ne cherchent pas à s'installer dans des terres lointaines avec des colons, mais à construire des ports qui seront des comptoirs achetant leurs marchandises et servant d'interface (= de lien) avec l'arrière-pays, comme le feront les vénitiens, 2000 ans plus tard !

 

3°) Egyptiens contre Hittites.

 

Au deuxième millénaire avant JC, l'empire égyptien va s'opposer à l'empire hittite, qui épousait l'Anatolie, la Mésopotamie et une partie de la Syrie.

 

hittite.png

(Source: wikipedia)

 

Le choc entre les deux empires va se concrétiser à Qadesh, en 1274 avant J.C, dans le sud de la Syrie, première bataille de l'histoire universelle pour laquelle nous avons des sources écrites, puisque Ramsès II, commémora la bataille sur les murs de plusieurs temples.

 

qadesh-kadesh-liban.png

(Source: wikipedia).

La bataille eut une issue incertaine, et ne vit, certainement, aucun adversaire l'emporter, mais le pharaon instrumentalisa (=se servit) cette bataille à des fins de propagande et transforma un "match nul" en une victoire légendaire !

 

4°) Les peuples de la Mer et les assyriens.

 

L'empire hittite et les phéniciens vont être sumbergés par les peuples de la Mer, expression générique désignant des envahisseurs mal idendifiés, et surtout par les assyriens (ou araméens), peuplades du nord de la Mésopotamie, qui, au 8eme et 7eme siècle avant J.C. vont envahir et contrôler la Turquie, l'Irak, la Syrie, le Liban et une partie de l'Iran.

 

assyrie syrie sexy

(Source: wikipedia)

L'empire assyrien, développa une civilisation brillante, notamment au niveau architectural, avec ses magnifiques taureaux androcéphales (= avec une tête d'homme) que l'on peut admirer au musée du Louvre.

Taureau-aile-fly-corrida-assyrie.jpg

(Source: wikipedia).

 

5°) Des Perses à Alexandre le Grand (-539 à -320 avant JC).

Affaiblie par les conflits internes, l'Assyrie va s'affaiblir, avant de s'effondrer, à la fin du 7eme siècle avant J.C, pour des raisons encore inconnues. En 539 avant J.C, c'est Cyrus le Grand, fondateur de l'émpire achéménide (ou Empire Perse), qui s'étendra du Pakistan à l'Egypte, en passant par l'Anatolie, qui contrôlera la Syrie. 

Empire gigantesque, l'empire Perse passera son temps à combattre les cités grecques mais sera terrassé par les phalanges macédonienne d' Alexandre le Grand.

 

alexandre-le-grand.jpg

(Source:wikipedia)

 

Lors des batailles du Granique et surtout d'Issos, en 333 avant J.C, Alexandre sur son cheval Bucéphale, s'ouvrira le territoire syrien puis égyptien.

 

6°) Les lagides contre les séleucides (-320 à -64 avant JC).

 

A la mort d'Alexandre, 10 plus tard, les compagnons du macédonien vont se partager son immense empire. Ptolémée, un lagide, prendra l'Egypte et la Syrie alors que Séleucos s'installera en Mésopotamie et en Perse.

De 274 à 168 avant JC, soit durant plus de 100 ans, armées lagide et séleucide s'affonteront pour le contrôle de la Syrie, interface entre l'Afrique et l'Asie, dans ce que les historiens appeleront les guerres syriennes. Au final, la Syrie sera annexée à l'Empire Séleucide, par Antiochos III, en 195 avant J.C, qui profitera des problèmes internes en Egypte, affaiblissant la dynastie lagide.  

Pendant ces 270 ans de présence héllène, de nouvelles cités vont être créées, comme Antioche, nouvelle capitale royale sur le bas Oronte, avec son port, Séleucie,  et des colonies militaires comme Apamée.

 

7°) La Syrie romaine (-64 av JC à 395 après JC).

 

a°) La Syrie tombe aux mains de Pompée.

 

En 67 avant J.C, le consul romain Pompée reçoit un commandement du Sénat romain pour éliminer la piraterie en Méditerranée, qui s'attaquait aux bateaux de céréales venant d'Egypte et ravitaillant Rome. Mais cette mission a surtout pour objectif d'éliminer le roi Mithridate VI, du royaume du Pont Euxin, qui domine toute l'Anatolie. L'année suivant, il chasse le roi anatolien ouvre à Rome les territoires du Proche-Orient, notamment la Syrie, qui deviendra province romaine en 64 avant J.C et la Judée.

 

b°) La bataille de Carrhes ou la destruction de 3 légions romaines par les Parthes.

Les Parthes étaient un peuple venant de la Caspienne. Ils constituèrent un immense ensemble politique, à l'est de la Syrie,  sur les cendres de l'Empire séleucide. Nécessairement, les deux impérialismes (=volonté de dominer) romain et parthe ne pouvaient que s'affronter.

En 55 avant J.C, Crassus,

 

crassus-spartacus-syrie.jpg

(Source: wikipedia)

 

le vainqueur de Spartacus et des ses esclaves, est nommé proconsul en Syrie. Avide de gloire, le romain, avec 3 légions, veut desserer l'étau parthe, à l'est qui menace la province syrienne.

Au Printemps 53 avant J.C, Crassus et ses légions traversent l'Euphrate à Zeugma, comme l'avait fait Alexandre. Des alliés de Rome avaient fourni des contingents de guerriers, comme les 1000 cavaliers gaulois commandés par le fils de Crassus, Publius et le roi Agbar d'Edesse, avait en partie financé cette expédition.

A Carrhes, les cataphractaires, cavaliers lourds dotés d'immenses lances et les archers parthes sur leurs chevaux, disposant d'un arc composite tirant des flèches deux fois plus loin que leurs homogues romains, commandés par le général Suréna, vont mettre en pièce les légions adversaires. Crassus, se rendant à l'ennemi, sera exécuté et de l'or sera fondu dans sa bouche, en signe de sa cupidité (=goût pour l'argent). 7 aigles romains iront ornés les temples de Ctésiphon, la capitale du roi parthe Orodès II.

Auguste les récupèrera 33 ans plus tard !

 

c°) L'hellénisation et la romanisation de la Syrie.

 

250 ans de présence hellène suivie par la conquête romaine marquèrent profondément la Syrie. Progressivement, la langue phénicienne disparut au profit du latin. Des éminents philosophes, comme Posidonios d'Apamée furent connus dans tout l'Empire, et le dernier historien de l'Empire romain, Ammien Marcellin, était d'Antioche.

 

8°) Au pays des premiers chrétiens.

 

Si Paul de Tarse eut une révélation sur le chemin de Damas, et se convertit au christianisme,

 

caravage-paul-damas.jpg

(La conversion de Paul sur le chemin de Damas, Le Caravage, source: wikipedia).

 Saint-Pierre fut le premier évêque d'Antioche, et la cité syrienne fut la patrie d'un des premiers Pères chrétiens de l'ère apostolique, Ignace.

Quand l'Eglise catholique s'organisera autour de 3 patriarcats, le patriarche d'Antioche sera la plus haute autorité religieuse de l'église d'Orient.

Le royaume d'Edesse, fondée par des colons macédoniens,  appelé aussi l'Osroène, territoire contigu à la Syrie, fut, avec la conversion au christianisme de son roi Agbar, au 1er siècle après J.C, le premier royaume chrétien de l'histoire. C'est d'ici, que des chrétiens sont partis évangéliser la Mésopotamie, au 2eme siècle après J.C.

Le concile de Chalcédoine, en 451 après J.C, consacrant la double nature du Christ, humaine et divine, va diviser les chrétiens d'Orient. Certains vont suivre les décisions du Concile, d'autres vont continuer à croire à l'unique nature du Christ et vont intégrer l'Eglise monophysite.

 


9°) La Syrie entre les Empires byzantin et sassanide (395-636).

 

La création de l'Empire romain d'Orient, sous l'empereur Constantin, au début du 4eme siècle après J.C, va rattacher la Syrie à ce dernier. La région sera donc toujours romaine, malgré la chute de l'Empire romain d'Occident, submergé par les barbares, en 476 après J.C.

Mais attisera encore une fois la convoitise du nouvel empire sassanide, crée en 224 après J.C sur les cendres de l'Empire parthe.

Jusqu'à la conquête arabe, 400 ans plus tard,  les deux empires se livreront de nombreux combats pour le contrôle de la Syrie, passage obligé vers l'Egypte.


II. La Syrie des arabes aux ottomans.

 

1°) La Syrie arabe (636-1258).

a°) Le dynamisme de l'islam.

 

Au début du 7eme siècle, une nouvelle religion, l'islam, apparaît dans la péninsule arabique sous l'action du prophète Mahommet. A sa mort, en 632 après J.C, le calife Abou Bakr, lance ses armées musulmanes contre l'Irak  des perses sassanides, qui est pris sans coup férir.

En 634, c'est contre la Syrie byzantine que les troupes du calife s'attaquent.

b°) La bataille de Yarmouk, 636 après J.C.

 

Il y a des batailles qui ont une dimension symbolique et donc l'écho traverse les siècles. La bataille de Yarmouk en fait partie. Rivière délimitant la frontière entre la Syrie et la Jordanie, Yarmouk connut l'affrontement, en 636 après J.C, des armées arabe et byzantine.

Les armées de l'empereur d'Orient Héraclius, supérieure, numériquement, mais composites (=hétérogènes, composées d'une mosaïque de soldats venant de plusieurs royaumes) sont opposées aux troupes du général arabe invaincu, Khalid ibn al-Walid.

C'est la défection de 12 000 cavaliers ghassanides, des arabes chrétiens intégrés dans l'armée impériale, , qui n'avaient plus été payés depuis un moment, qui précipita la défaite de l'armée byzantine, et qui ouvrit le Levant puis l'Afrique aux armées musulmanes.

c°) La Syrie des Omeyyades (636 à 750).

 

Entre 636 et 641, les omeyyades, une dynastie de Calife prennent la Syrie et feront de Damas la capitale d'un empire qui s'étendra de l'Indus à la péninsule ibérique.

C'est durant cette période que la grande mosquée de Damas fut édifiée et que l'art architectural islamique est né, avec la Mosquée du Dôme du Rocher, à Jérusalem.

 

Dome_of_the_Rock1.jpg

 

d°) La Syrie des Abbassides (750 à 1258).

 

En 750, une dynastie de calife concurrente, les abbassides, affronte les omeyyades du calife Marwan II,  à la bataille du Grand Zab, sur les rives du Tigre, en Irak. Ce dernier est battu est les abbassides investissent l'empire omeyyade, dont un des descendants trouvera refuge dans l'Espagne andalouse, fondant une brillante civilisation islamique, à Cordoue.

Les nouveaux maîtres de l'Empire, déplaceront le centre de celui-ci vers l'Irak, en déplaçant leur capitale de Damas à Bagdad, qu'ils fonderont en 762.

Mais l'histoire des abbassides fut un long déclin. L'empire musulman, trop vaste, était soumis à des forces centrifuges et à des attaques extérieures. Les Fatimides, dynastie chiite, gouverneront à partir de l'Egypte, une partie du Moyen-Orient, au 10 et 11eme siècle.

Mais ce sont surtout les turcs seljoukides, du 10 au 13eme siècle, qui vont monter en puissance, et  dominer la Syrie.

 

Ce sont les mongols qui terrasseront les abbassides, en 1258.

 

2°) Les royaumes latins d'Orient (1099-1291).

 

En 1095, lors du concile de Clermont, le pape Urbain II, lance un appel à la Croisade pour reprendre les lieux-saints aux infidèles musulmans.

Cette première croisade investira Antioche en 1098 et surtout Jérusalem en 1099.

Les premiers royaumes latins d'Orient seront crées, dont le comté d'Edesse, la principauté d'Antioche, le Comté de Tripoli et le Royaume de Jérusalem.

 

Levant-croisade.png

(Source: wikipedia)

Saladin, né à Tikrit et mort à Damas, sera un des grands adversaires des royaumes francs d'Orient et sera l'artisan de la reprise de Jérusalem, en 1187.

Mais éloignés de l'Europe chrétienne, isolés dans un environnement hostile, et quasi-abandonnés par une chrétienté de plus en plus divisée, les royaumes chrétiens vont se réduire comme peau de chagrin, avant de disparaître en 1291.

 

3°) Les Mamelouks contrôlent la Syrie (1260-1517).

 

Alors que l'Empire abbasside se délite (=s'affaiblit) sous les coups de l'invasion mongole, les mamelouks d'Egypte, serviteurs puis protecteurs des califes abbassides, vont arrêter les hordes mongoles en Syrie.

En effet, en 1260, près de Jénine, en Palestine, mamelouks, aidés par les croisés, et mongols vont s'affronter à Aït Djalout.

 

432px-Campaign_of_the_Battle_of_Ain_Jalut_1260.svg.png

(source: wikipedia)

Les mongols, battus, seront éjectés de la Syrie, ce qui ne les empêcheront pas de prendre Bagdad, 30 ans plus tard, et de mettre fin au règne des abbassides.

Jusqu'à l'arrivée des ottomans dans la région, en 1517, la Syrie et le Proche-Orient seront, pendant 250 ans, sous la domination des mamelouks.

 

4°) La Syrie ottomane (1517-1918).

 

Les ottomans de Mehmet II, investissent Constantinople, dernier vestige de l'Empire romain, en 1453, clôturant la periode médiévale. Ce nouvel Empire s'étend de l'Indus aux Balkans.

En 1516, Selim 1er, petit-fils de Mehmet le Conquérant, dont le portrait fut tiré par Gentile Bellini, aujourd'hui au National Gallery de Londres, écrasa les forces mameloukes près d'Alep, lors de la bataille de Marj Dabiq, s'ouvrant ainsi les routes vers l'Egypte et l'Afrique du Nord et intégrant la Syrie à l'Empire ottoman.

La Syrie restera sous l'emprise ottomane jusqu'en 1918.

 

Un QUIZZ pour savoir ce que vous avez retenu !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tietie007 - dans PROCHE-ORIENT
commenter cet article

commentaires