Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 12:25

Plan Synthétique (suivra, pour les plus courageux, le plan détaillé)  :

 

I. Vers une République laïque (= un régime politique sans religion officielle. L'Etat et la Religion sont séparés).

 

1°) L'action des Républicains.

 

Les républicains sont des hommes politiques qui sont pour un régime parlementaire, avec des députés élus par le peuple au suffrage universel et une séparation des pouvoirs. Il s'oppose à la monarchie, qui est le pouvoir d'un roi sur son peuple, sans élection.

 

a°) Le contentieux (=la divergence, la différence, l'opposition) entre les républicains et l'Eglise.

 

Lors de la Révolution française, en 1789,  le clergé (=les prêtres, curés, evêques et tous les gens d'Eglise) s'était opposé à la République et à ses principes. Pour les religieux, le pouvoir ne peut pas venir du peuple, comme chez les républicains, mais de Dieu. Les républicains devinrent donc anticléricaux (= contre le clergé de l'Eglise).

 

b°) Jules Ferry et la création de l'Ecole laïque, gratuite, pour tous.

 

En 1882, sous l'action de Jules Ferry, l'école devient laïque, c'est à dire que ce ne sont plus les gens d'Eglise qui donneront des cours à l'école primaire, mais des instituteurs républicains payés par l'Etat, surnommés les "hussards noirs" de la République.

 

c°) 1905, la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat.

 

Il n'y a plus de religion officielle en France, et les citoyens peuvent croire en n'importe quel Dieu. Mais la foi doit rester dans la sphère privée.

 

2°) La République et les religions depuis 1905.

 

a°) La laïcité, principe de toutes les républiques françaises.

 

Les constitutions de la  IVeme République (1946-1958) et de la Veme République (1958 à aujourd'hui) ont réaffirmé l'importance du principe laïque.

 

 

b°) Les nouvelles menaces contre la laïcité.

 

La laïcité n'est pas une chose acquise et certaines religions veulent remettre en cause ce principe républicain.

En 2004, le gouvernement a voté une loi contre les signes religieux ostensibles (= très voyants, comme le foulard islamique, la croix chrétienne en collier ou la kippa) à l'école.

En 2011, une loi interdit toute les tenues vestimentaires cachant entièrement le visage dans l'espace public. Elle était surtout destinée à combattre les traditions vestimentaires comme la burqa ou le niqab, qui couvrent complètement le corps de la femme et qui relèvent d'une dérive sectaire qui n'a rien à voir avec le vrai islam.

 

 

Plan Détaillé:

 

I. Vers une République laïque.

 

1°) L'action des Républicains.

 

a°) Le contentieux entre les républicains et l'Eglise.

 

Depuis la Révolution Française, en juillet 1789, l'Eglise catholique s'est opposée à la République, attachée, qu'elle était, à l'ordre d'Ancien Régime qui lui octroyait beaucoup de privilèges. De plus, la République a toujours voulu émanciper (=libérer) les citoyens de la tutelle de l'Eglise, considérée comme obscurantiste (= arriérée) et favorable à la monarchie. L'anticléricalisme était donc la devise des republicains qui n'acceptait pas l'influence du clergé catholique sur la société et l'Etat.

Il faudra attendre 1892, pour que le pape Léon XIII, incite les catholiques français à se rallier à la République.


b°) Léon Gambetta et le programme de Belleville.

 

Dès 1869, Léon Gambetta qui se présente aux législatives,

 

LeonGambetta.jpg

 

 

à Belleville, dans la capitale, présente, dans son programme, des mesures énergiques comme la séparation de l'Eglise et de l'Etat, la liberté de la presse et  l'impôt sur le revenu. La chute du 2nd Empire et de Napoléon III, après la défaite contre la Prusse, en 1870, et la proclamation de la République, la IIIeme,  le 4 septembre 1870, va donner de nouveaux espoirs pour évoluer vers un état laïque.

Il est à noter que la République naissante, naturalisera les juifs d'Algérie, en octobre 1870, par le biais du décret Crémieux.

 

c°) La création d'une école laïque: l'action décisive de Jules Ferry.

 

L'alphabétisation du peuple est un enjeu fondamental, pour un Etat moderne et les républicains veulent soustraire les jeunes français à l'influence de l'Eglise catholiquePour propager les idées et les valeurs républicaines, il faut, nécessairement, rendre l'école publique et laïque, c'est à dire dégagée de l'influence des religieux.

 

eglise-republique.JPG


(Couverture du livre La République et l'Eglise de Jacqueline Lalouette, Michel Dixmier et Didier Pasamonik, édition de la Martinière).

 

Jules Ferry, Président du Conseil,

 

Jules-ferry-barbe-barbu.jpg

(Source: wikipedia)

 

fera voter la gratuité de l'enseignement primaire, en 1881, puis, ministre de l'Instruction Publique, en 1882, il laïcisera l'enseignement, arrachant le contrôle de l'école aux religieux. Les congrégations religieuses seront interdites d'enseignement, en 1904.

 

2°) La loi de 1905 consacre la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

 

a°) La politique anticléricale d'Emile Combes.

 

En 1902, Emile Combes, un républicain radical, est nommé Président du Conseil.

 

502px-Emile_Combes.jpg

 

Il va mener une politique anticléricale, en interdisant d'enseignement les congrégations religieuses, en 1904, ce qui entraînera la rupture des relations diplomatiques avec le Vatican.

Malgré la démission de Combes, la politique anticléricale des républicains continuera, et la loi sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat, garantissant le libre exercice des cultes, sera promulguée le 9 décembre 1905.

Officiellement, il n'y a donc plus de religion officielle en France, et chaque citoyen est libre de croire en un Dieu, mais l'exercice de sa foi se fera dans le domaine privé.

 

b°) Le triomphe de la raison.

 

La loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat est le point culminant d'une évolution qui avait commencé dès la Renaissance, au 14eme siècle, où, redécouvrant l'héritage antique, les artistes et intellectuels avaient commencé à séculariser ( = soustraire le réel de l'influence religieuse) le monde, à percevoir le réel non pas au travers du prisme de la religion, mais en utilisant uniquement sa raison.

En 1434, le peintre flamand, Jan van Eyck, peignait les époux Arnolfini de manière "réaliste", sans aucune référence biblique,

 

438px-Van_Eyck_-_Arnolfini_Portrait.jpg

(source:wikipedia)

 

 

ni anges ou autres créatures divines !

Ce tableau, indiquait déjà la sécularisation des esprits, qui se poursuivra avec des hommes de science, comme Galilée, se renforcera avec les philosophes des Lumières, et se traduira, sous l'influence des républicains par la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat.

 

II.La République et les religions depuis 1905.

 

1°) Le renforcement de la laïcité.


La laïcité à la française s'est renforcée, devenant une partie de l'identité française.

Les constitutions de la IVeme et Veme République ont réaffirmé avec force le principe de laïcité qui guide notre République.

Les tensions se sont cristallisées autour de l'enseignement puisque, en France, l'enseignement public laïque scolarise 4/5 des élèves, alors que le cinquième restant est dans l'enseignement privé catholique.

En 1984, le président socialiste François Mitterrand avait rallumé la guerre scolaire en voulant créer un grand service de l'éducation public et laïc. Mais devant les manifestations monstres de l'enseignement privé, le président retira le projet.

 

 

 

 

 

2°) Les nouvelles menaces contre la laïcité.

 

La laïcité doit toujours être réaffirmée, surtout devant l'action de mouvements religieux qui veulent la remettre en cause.

Depuis 40 ans, une immigration d'origine arabo-musulmane a fait de l'islam la deuxième religion de France, avec 5 millions de fidèles potentiels.

Cette nouvelle communauté religieuse vit sa foi avec ferveur dans une société française depuis longtemps sécularisée. Ce "dynamisme" religieux, phénomène nouveau, peut poser des problèmes à l'état français. En effet, l'islam n'ayant pas de clergé officiel, de multiples mouvements se disant "islamistes" existent. Et certains d'entre eux vivent leur foi dans une radicalité incompatible avec les principes républicains.

En 2004, une loi interdit le port de signes religieux ostensibles (=très voyant) dans les écoles publiques, quelque soit la religion.

En 2011, une loi interdit toutes les tenues destinées à dissimuler le visage. Cette loi vise le port de la burqa et du niqab, deux vêtements portées par des extrêmistes religieux musulmans.

 

burqa-niqab.jpg

 

Si le port de ces vêtements concerne très peu de femmes, il n'en reste pas moins que la couverture complète du corps et du visage, pose un problème de sécurité publique et à un caractère discriminatoire envers les femmes. Car si certaines ont choisi de le porter, d'autres, sont victimes de pression de la part de leur entourage.

Il faut se garder de stigmatiser (= condamner) l'islam en général, car ces phénomènes radicaux, très limités, ne concernent que des mouvances islamistes radicales (=salafistes) ultra-minoritaires, qui n'ont rien à voir avec la pratique religieuse paisible de la grande majorité des musulmans français, qui condamnent d'ailleurs ces dérives sectaires !

 

Conclusion :

 

Ici, paradoxalement c'est la laïcité qui pose des problèmes. En effet, devant une communauté musulmane désormais nombreuse, l'Etat français se trouve démuni face à la faiblesse des lieux de culte musulmans (les mosquées), trop peu nombreuses pour contenter les citoyens français qui veulent vivre, de manière décente, leur foi islamique.

De même, l'islam en France, même si le Conseil Français du Culte Musulman a été crée en 2003, est trop peu organisée, laissant la porte ouverte à des prédicateurs étrangers financés par des états du Golfe, propageant un islam salafiste (=extrêmiste) peu en phase avec les lois de la République et la société française.

Aussi, il est urgent de fonder un Islam de France, avec des imams formés dans des écoles religieuses françaises qui respecteront les principes républicains, tout en donnant un coup de pouce pour créer des lieux de culte décents, qui permettront de sortir l'islam "des caves" !

 

Testez vos connaissance en répondant à ce QUIZZ.

 


 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Tietie007 - dans PREMIERE HISTOIRE GEO
commenter cet article

commentaires